« Du Mox quitte Cherbourg pour le Japon ». Ils nivellent 300 000 m3 de terre et tracent 8 km de routes [8]. « La Cogema pourra retraiter 1 600 tonnes de combustibles irradiés par an ». Emploi : Usine à Beaumont-Hague, 50440 • Recherche parmi 529.000+ offres d'emploi en cours • Rapide & Gratuit • Temps plein, temporaire et à temps partiel • Meilleurs employeurs à Beaumont-Hague, 50440 • Emploi: Usine - facile à trouver ! « Areva reconnaît une pollution près de son usine de la Hague ». Trouver toutes les options de transport pour votre voyage de Gravelines à Usine de retraitement de la Hague ici. La réception des assemblages de combustibles usés est la première étape des opérations de retraitement à l’usine de la Hague. La mise en service des différents ateliers des usines UP3-A (INB 116) et UP2‑800 (INB 117) et de la station de traitement des effluents STE3 (INB 118) s’est déroulée de 1986 (réception et entreposage des assemblages combustibles usés) à 2002 (atelier de traitement du plutoniumR4), avec la mise en service de la majorité des ateliers de procé… Jean-François Augereau, « L'extension de l'usine de retraitement de la hague est autorisée ». « Aucun membre du personnel n'a été contaminé , affirme la direction de l'usine ». Nicolas Vichney, « Une nouvelle usine d'extraction de plutonium va être construite au cap de la Hague ». Il est successivement géré par le Commissariat à l'énergie atomique (1962-1976), la Cogema (1976-2006), Areva NC (2006-2018) et Orano (depuis 2018). « Des militants de Greenpeace délogés par la police à Cherbourg ». AREVA usine de retraitement de La Hague 3.jpg 787 × 523; 323 KB AREVA usine de retraitement de La Hague.jpg 4,288 × 2,848; 7.52 MB Channel Islands viewed from ISS in … « Une cargaison de déchets nucléaires quitte la France pour le Japon ». Près de 10 000 conteneurs en acier inoxydable y sont stockés, sur une capacité de 12 000 [18]. Les emplois liés au fonctionnement de l'usine pèsent également dans une région en difficulté économique, ainsi que la proximité de l'École d'applications maritime de l'énergie atomique, ouverte récemment à Cherbourg [6]. 50444 Beaumont-Hague Cedex « Les missiles sol-air Cotale autour de l'usine de la Hague sont retirés ». Dominique Verguèse, « L'usine de plutonium de La Hague est entrée en fonctionnement ». « Un convoi transportant 7 tonnes de déchets nucléaires arrive en France ». René Moirand, « Plusieurs dizaines de grévistes de La Hague font l'objet de la part de la direction ». Pour la Cité de sciences, l'usine de la Hague est autorisée, en fait, à rejeter dans l'eau et dans l'air « environ mille fois plus d'éléments radioactifs à longue durée de vie qu'un réacteur nucléaire » [16]. Première installation, cet atelier pilote destiné au retraitement du combustible de Rapsodie et à l'élaboration des techniques de retraitement du combustible RNR, a servi de 1969 à 1979 au traitement des combustibles provenant des réacteurs à neutrons rapides ou encore « Élan IIB », où l'on fabriquait, entre 1970 et 1973, des sources radioactives. « Nouvelle fuite radioactive au centre de La Hague ». Jean-François Augereau et Hervé Morin, « La surveillance des risques inhérents aux rayonnements ionisants doit être renforcée ». [6] Greenpeace have also protested by creating roadblocks and chaining themselves to vehicles transporting materials to and from the site. Au printemps 2015, une enquête publique est ouverte sur l'augmentation des capacités de stockage du site d'environ 12 000 conteneurs au sein de l'INB 116 [20][21]. Il abrite 324 nouveaux puits pouvant recevoir chacun 13 conteneurs. Historique - L'usine de traitement de la Hague est un centre de traitement du combustible usé dans lequel on traite une partie du combustible utilisé dans certains des réacteurs nucléaires appartenant à la France, l'Allemagne, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas, et au Japon, pour en … Ce changement de statut provoque trois mois de troubles sociaux dans les sites de La Hague et de Marcoule[11]. « Des militants de Greenpeace ont bloqué le terminal de la Hague ». Messmer et Bourges ». Hervé Kempf, avec Antoine Jacob, « Un nouveau convoi de déchets hautement radioactifs a quitté la France pour l'Allemagne ». [9] The AREVA NC website emphasizes that they are committed to keeping the dose below 30 microsieverts per year. Aujourd'hui, la contestation est limitée à quelques actions médiatisés de Greenpeace lors du transport des déchets avant ou après recyclage. [7][8] However the leader of Greenpeace France, Yannick Rousselet, has since stated that they have ceased attempting to criticize the reprocessing plant on technical grounds, COGEMA having succeeded at performing the process without serious spills that have been frequent at other such facilities around the world. « Le contrat franco-japonais de retraitement a été signé à Tokyo ». Manuel Sanson, « À l'ombre du nucléaire ». Son objectif est d'atteindre 1 500 tonnes en 2015. René Moirand, « Le “Nord-Cotentin atomique” visité par MM. Le 22 juillet, Alain Peyrefitte, ministre de la Recherche, visite les installations. Jean-Pierre Buisson, « Le plutonium américain est arrivé au port de Cherbourg ». [9] Eric Blanc, deputy director of the processing plant, says that although the plant does intentionally release radioactive material, the annual dose in the vicinity of the facility is less than 20 microsieverts per year, which is equivalent to the dose of cosmic radiation received during a single transatlantic flight, and therefore within regulation. « Départ de Valognes du dernier convoi de déchets nucléaires allemands ». ». La vaste usine de retraitement des déchets nucléaires d'Areva à Beaumont-Hague (Calvados) est à l'arrêt depuis plusieurs semaines, a-t-on appris de jeudi de source concordantes. René Moirand, « L'augmentation de la radioactivité dans la Manche n'a pas exigé le déclenchement du plan Orsec-rad ». Rome2rio est un moteur de recherche d'informations et de réservation pour les voyages en porte-à-porte, vous aidant à vous rendre n'importe où dans le monde. Sarah Caillaud, « Areva : 346 départs à La Hague ». En 2012, l'usine paye 86 millions d'euros d'impôts et taxes [3]. A sub-contractor working at the plant suffered skin contamination while rinsing equipment in the plutonium purification workshop. Le 28 janvier 2013, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) met l'entreprise en demeure de respecter la règlementation pour 60 équipements « dont certains contiennent des niveaux très élevés de radioactivité » [22]. Les premiers manifestants écologistes se mobilisent dans la région en 1976, contre la future centrale nucléaire de Flamanville. « Retraitement des combustibles nucléaires la Cogema fait le point ». René Moirand, « La zone de stockage des déchets radioactifs sera située à l'intérieur du centre nucléaire ». « Nucléaire : la Cogema a engagé une procédure d'urgence en référé en vue d'interdire à Greenpeace de s'approcher de la canalisation sous-marine d'effluents radioactifs ». Sylvia Zappi, « Le détartrage de la conduite de La Hague aurait entraîné de graves incidents ». Déclaration en catimini avec très peu de détail. Les essais débutent aussitôt. Les travaux commencent en 1962 sur le plateau du Haut-Marais. Le 20 octobre 2015, Areva annonce la suppression de 346 postes d'ici à 2018, sur la base du volontariat [151]. L'usine UP2-400 est la principale d'entre elles. Les usines de La Hague, destinées au traitement des assemblages de combustibles irradiés dans les réacteurs nucléaires, sont exploitées par Orano Cycle La Hague. « Hervé Kempf, « Un train de déchets nucléaires retraités à la Hague se dirige vers l'Allemagne ». « La France retraitera des combustibles irradiés suédois ». « Trois agents de l'usine atomique de La Hague sont contaminés au plutonium ». « Fin du conflit des nettoyeurs de La Hague ». Hervé Morin, « Pas de leucémies infantiles excédentaires dans la Hague ». 753 views Pierre Couturier, « La construction du centre de La Hague ». L'unité de production 2-400 (UP2-400) commence à être exploitée en 1966 pour le retraitement du combustible métal UNGG. René Moirand, « L'usine de la Hague produit pour la première fois du plutonium ». Site officiel d'Areva, consulté le 17 avril 2015. Les syndicats craignent que l'arrêt se prolonge. Tout y est semblable, ou presque. « Les militants de Greenpeace évacués du terminal Cogema de Valognes ». René Moirand, « Un “Woodstock” normand gâché par la pluie ». La dernière modification de cette page a été faite le 7 novembre 2020 à 12:16. L'usine de La Hague s'engage officiellement à ce que l'impact de ses rejets « ne dépasse jamais 0,03 millisieverts par an, soit 80 fois moins que la radioactivité naturelle » [15]. A leur arrivée, les assemblages sont déchargés de leurs « châteaux de transport » pour être à nouveau entreposés. Un premier démantèlement a eu lieu de 1982 à 2001. PARIS, 26 juin - L'association des "Mères en Colère", qui regroupe des familles de la région de Cherbourg, réclame des "mesures de prévention pour les enfants de 5 à 9 ans" après la publication lundi d'une étude confirmant un excès de leucémies dans le canton de Beaumont-Hague, où se trouve l'usine de retraitement de combustibles nucléaires de La Hague (Manche). The La Hague site is a nuclear fuel reprocessing plant at La Hague on the Cotentin Peninsula in northern France, with the Manche storage centre bordering on it. La visite sert essentiellement « à rassurer le public sur les dangers du nucléaire après le drame de Fukushima » [153]. NUCLEAIRE - Face à l'accélération de la corrosion des cuves de retraitement des déchets nucléaires de La Hague, l'Autorité de sûreté nucléaire tire la sonnette d'alarme. « Des combustibles usés des Pays-Bas livrés à Orano ». « La Cogema souligne l'intérêt économique du retraitement nucléaire ». René Moirand, « Un “détournement” de matériels contaminés relance la polémique autour du centre nucléaire de la Hague ». Elle retraite 1 023 tonnes de combustibles en 2012 [12] (937 t en 2008, 1 112 t en 2005). L'entreprise Saint-Gobain Nucléaire est chargée de la construction de l'usine. René Moirand, « La communauté urbaine de Cherbourg s'oppose à l'extension de l'usine de La Hague ». L'usine de retraitement des déchets nucléaires de Beaumont-Hague est le site qui concentre le plus de matière radioactive en Europe. Le 1er janvier 1977, le CEA cède l'usine à la Cogéma (Compagnie générale des matières nucléaires), qui gère désormais une usine de retraitement des déchets nucléaires visant à recycler le combustible des nouvelles centrales EDF [10]. Gilles Collas, « Nucléaire : comment éviter un Fukushima français ». Le 18 mars 1972, une opération « portes ouvertes » est organisée pour les habitants du canton [10]. This shift to civil uses was supported by Valéry Giscard d'Estaing and strengthened by the 1973 oil crisis. René Moirand, « À Cherbourg, écologistes et socialistes ont manifesté ensemble contre le retraitement,r des déchets nucléaires ». Hervé Kempf, « Les experts s'inquiètent de la vulnérabilité des installations nucléaires ». À partir de cette date, l'usine s'oriente vers un traitement … Elle est partiellement arrêté en 2001-2002, puis définitivement le 1er janvier 2004. Pierre Le Tir, « La fréquence accrue des leucémies infantiles près des sites nucléaires reste inexpliquée ». Pour pallier une éventuelle défaillance de celle-ci, une seconde usine d'extraction de plutonium est mise en projet. Selon la Cogéma, les effluents sont « traités et strictement contrôlés » [15]. René Moirand, « Mille personnes ont cessé le travail pendant une heure et demie à l'usine de La Hague ». [1] It has been in operation since 1976, and has a capacity of about 1700 tonnes per year. AREVA usine de retraitement de La Hague 3.jpg 787 × 523; 323 KB AREVA usine de retraitement de La Hague.jpg 4,288 × 2,848; 7.52 MB Barrieredefuts.jpg 2,048 × 1,536; 500 KB René Moirand, « Huit personnes ont été soumises à des contrôles médicaux après une fuite d'oxyde de plutonium ». Sylvia Zappi, « Des députés demandent une commission d'enquête sur l'usine de retraitement de la Hague ». Hervé Kempf, « La Cogema condamnée à indemniser Greenpeace ». « Un convoi de déchets nucléaires est arrivé en Allemagne ». [3], Greenpeace has been campaigning since 1997 for the shutdown of the site, which they claim dumps "one million litres of liquid radioactive waste per day" into the ocean; "the equivalent of 50 nuclear waste barrels", claiming the radiation affects local beaches. C'est le « plus gros centre de recyclage au monde » [2]. Conditionnés dans des conteneurs d'acier inoxydable, ils sont vitrifiés puis entreposés à la Hague [17]. Dans son rapport sur « l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2013 », présenté le 15 avril 2014, Pierre-Franck Chevet, président de l'ASN, souligne qu'Areva n'a toujours pas reconditionné « des déchets anciens stockés en vrac » malgré des rappels à l'ordre répétés, et être « en discussion serrée avec Areva »[23]. Hervé Kempf, « La France importe du plutonium anglais en toute discrétion ». Ils sont de deux types : La quasi totalité des déchets qui arrivent dans l'usine sont recyclés. Il a traité « plus de 28 000 tonnes » de combustibles usagés depuis son entrée en service » [3]. [4][5] Although official figures are to the contrary. UP3 est mise en service en 1990 pour une capacité espérée de 800 tonnes de combustible par an. En 2015, l'usine emploie 3 600 salariés et environ 2 000 dans les entreprises sous-traitantes [150]. EDF continue d’envoyer à la Hague plus de combustible usé qu’Orano n’en retraite : y sont expédiées chaque année quelque 1 200 tonnes de combustible usé en pr… « M. Mauroy annonce la création d'une commission sur la Hague ». La roue du dissolveur, un équipement de l'atelier de cisaillage de l'usine UP2-800, sur le site Orano la Hague, doit être changée. Usine Areva de retraitement des déchets nucléaires de La Hague. « Les manifestations se multiplient autour de l'usine de La Hague ». Hervé Kempf, « Un avion sur la Hague créerait un Tchernobyl , selon une étude pour l'Europe ». René Moirand, « Trois nouvelles usines pour 8 milliards de francs à La Hague ». L’usine de La Hague est autorisée à rejeter 20 000 fois plus de gaz rares radioactifs et plus de 500 fois la quantité de tritium liquide qu’un seul des réacteurs de Flamanville situés à 15 km de là. René Moirand, « L'incident de la Hague provoque une polémique entre le maire de Cherbourg et le préfet de la Manche ». « Une ineptie », selon Pierre Bihet, conseiller général PS d'Équeurdreville-Hainneville, qui fait remarquer que, lors de la catastrophe de Fukushima (Japon), des populations situées jusqu'« à 70 km » de la centrale ont dû être évacuées [21]. « Trois communes disent non à l'extension des installations nucléaires de La Hague ». Cécile Chambraud, « À la Hague, Philippe Séguin exprime son “” pour le nucléaire français ». As a central component of our organization, it creates relationships that are demanding, like our activities, while enhancing our employees’well-being. René Moirand, « M. Marchais visite La Hague ». La Hague offre des paysages remarquables et sauvages et a gardé, pour l'essentiel, ses villages et son habitat traditionnel. René Moirand, « La grève continue à la Hague malgré l'expulsion des occupants ». En 2005, l'usine emploie 3 400 salariés, auxquels s'ajouent les emplois indirects, soit 8 000 personnes en tout, « ce qui représente 20 % du bassin d'emplois » [149]. René Moirand, « Une installation européenne de traitement des combustibles nucléaires est mise en chantier ». « Le cargo Pacific Swan, chargé de 60 conteneurs de déchets nucléaires vitrifiés, a quitté le port de Cherbourg ». Une association exige que toute la lumière soit faite. « L'ASN révèle encore des “lacunes sérieuses” à l'usine Areva de la Hague ». Charles Vial, « La Hague : accoutumance ». L'usine consomme également du fioul. : Between 1968 and 1971, the Glenlossie build a distillery waste reprocessing plant to produce cattle food. Coopération avec le Japon - L'usine de traitement de la Hague est un centre de traitement du combustible usé dans lequel on traite une partie du combustible utilisé dans certains des réacteurs nucléaires appartenant à la France, l'Allemagne, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas, et au Japon, pour en séparer les différents éléments radioactifs. Établissement de la Hague Patrick Poivre d'Arvor, « Journal de 20 h ». Areva, qui exploite le site, a l’autorisation d’y entreposer au maximum 17.600 tonnes de métal lourd irradié . L’objectif de ce nouvel équipement est de compléter les piscines de La Hague (Manche), qui risquent de déborder dans les années qui viennent. Le 7 juillet 2020, Orano, exploitant de l'usine nucléaire de La Hague (Normandie), déclare avoir oublié de faire les contrôles pourtant obligatoires de près d'une vingtaine d'équipements importants pour la sûreté du site nucléaire. The La Hague site was built after the Marcoule site originally for producing plutonium for military purposes. « Nouvelle mise en demeure d'Areva la Hague par Areva ». Maurice Arvonny, « L'usine de La Hague tourne à pleine capacité ». centre de stockage areva de la hague beaumont-hague • centre de stockage areva de la hague beaumont-hague photos • centre de stockage areva de la hague beaumont-hague location • René Moirand, « Un atelier de fabrication de sources au caesium et au strontium est inauguré à La Hague ». The La Hague site is a nuclear fuel reprocessing plant at La Hague on the Cotentin Peninsula in northern France, with the Manche storage centre bordering on it. Un second dans les années futures sera nécessaire. « Transport de plutonium : trois militants antinucléaires en garde à vue ». Comment. L’usine de retraitement dispose de quatre bassins, construits entre 1976 et 1985. Daniel Schneidermann, « “Plutonium non merci” ». Katia Clarens, « La route de l'uranium ». Guillaume Le Du, « Derrière le port de Diélette... des atomes crochus », École d'applications maritime de l'énergie atomique, centre de stockage des déchets nucléaires, Comité régional d'information et de lutte antinucléaire, Comité contre la pollution atomique dans la Hague, Site de la Commission spéciale et permanente d'information (CSPI) de la Hague, Haut comité pour la transparence de l'information nucléaire, Site de l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'ouest, Rapport de la Commission européenne sur la radioactivité dans la Hague, Les rejets radioactifs selon la Cogéma (2002), https://www.wikimanche.fr/index.php?title=Usine_de_retraitement_de_la_Hague&oldid=450876, GNU Free Documentation License 1.3 ou ultérieure. La Hague est choisie car elle offre une structure géologique stable (granitique) et des vents fréquents favorables à la dispersion des rejets aériens [5]. « Les deux victimes de l'accident de la Hague ont succombé ». Le 10 août 1961 paraît un autre décret déclarant d'utilité publique et urgent les travaux de construction d'un centre de traitement de combustibles irradiés. « 6,4 tonnes de combustibles usés néerlandais arrivent à La Hague ». L'usine, située à Rokkasho (nord), a été construite en partenariat avec le groupe français Areva sur le modèle de celle que ce dernier exploite à La Hague. « La France retraitera 150 tonnes de combustibles nucléaires allemands ». Le 23 août, les élus locaux sont conviés à la préfecture de la Manche à Saint-Lô pour se voir exposer le projet par des responsables du CEA [7]. Les rejets des équipements de recherche et de développement étaient très faibles en 2002. Thierry Dubillot, « Areva La Hague : tous les voyants sont au vert ». Dans la Hague, se trouve le site de l'usine de retraitement de déchets nucléaires, souvent désigné comme « le site de la Hague » et par raccourci « la Hague ». Il semble aujourd'hui qu'aucun gramme de plutonium provenant de l'établissement de la Hague n'ait eu un usage d'armement. Parmi les sept installations nucléaires de base (INB) qui composent le site Orano la Hague, l’INB 33 et l’INB 38, mises en service en 1966, ont progressivement réduit leur activité. D'impressionnants engins de terrassement, des « Turnapull DW 21 », se mettent ensuite en œuvre. Xavier Weeger, « Un contrat de 12 milliards de francs ». Devenues vétustes, quatre installations nucléaires de base (INB) de l'usine de la Hague doivent être démantelées à partir de 2010 pour être rendues saines. « L'usine Areva de la Hague a sous-déclaré trois de ses incidents ». Operated by Orano, formerly AREVA, and prior to that COGEMA (Compagnie générale des matières atomiques), La Hague has nearly half of the world's light water reactor spent nuclear fuel reprocessing capacity. les effluents liquides, qui concentrent la quasi-totalité de la radioactivité sont vitrifiés (c’est-à-dire coulés dans un verre de haute sécurité et des conteneurs en acier inoxydable), en même temps que les produits de fission (résidus qui ne peuvent être recyclés). Pierre Le Tir, « Les déchets nucléaires continuent de s'accumuler à La Hague ». Les autres contributeurs importants à la somme des rejets sont l’usine de fabrication de combustible de Springfields et l’usine de retraitement de La Hague. Christiane Galus, « La proximité de l'usine nucléaire de la Hague ne provoquerait pas un surnombre de leucémies ». « Restent 3 % de déchets hautement radioactifs : les résidus ultimes. « Un cargo chargé de 16 tonnes de déchets radioactifs a quitté Cherbourg pour le Japon ». « Les usines nucléaires de La Hague sont occupées par une partie du personnel ». L'établissement, situé RTE DEPARTEMENTALE 901 à LA HAGUE (50440), est un établissement secondaire de l'entreprise ORANO CYCLE. René Moirand, « Une fuite de liquide radioactif s'est produite à l'usine de La Hague ». René Schmitt, maire de Cherbourg (SFIO), a envisagé dès 1957 « le projet de création d'une usine de traitement de l'uranium dans la Hague » [4]. Lusine de retraitement de la Hague souvent nommée simplement « La Hague » est un centre de traitement du combustible nucléaire usé dans lequel on traite le combustible nucléaire provenant des réacteurs nucléaires de France et une partie de celui provenant des réacteurs d'Allemagne, de Belgique, de Suisse, des Pays-Bas et du Japon, pour en séparer certains éléments radioactifs. En 2013, 3 100 personnes sont employées sur le site, auxquelles s'ajoutent environ 2 000 intérimaires [3]. Tél. Une manifestation réunit 10 000 antinucléaires à Beaumont-Hague. Les autres déchets vont au Centre de stockage de la Manche, qui est limitrophe. Selon Areva, l'usine de la Hague « pourrait absorber un séisme de 7,3 sans que les zones sensibles ne soient affectées » [14]. Prior to 2015, more than 32,000 tonnes of spent nuclear fuel has been reprocessed, with 70% of that from France, 17% from Germany and 9% from Japan.[2]. C'est la troisième fois en moins d'un an que l'ASN met l'usine de la Hague en cause [22]. S' ajoutent 550 000 mètres cubes prélevés chaque année dans le barrage des Moulinets. Entre la Centrale de Flamanville, le Centre de stockage de la Manche ou encore l’usine de retraitement de la Hague, le Cotentin est l’un des endroits les plus nucléarisés du monde. L'entreprise commence alors à payer une patente aux communes environnantes [10]. « Opération de transparence sur les risques du nucléaire ». In 1969 the French military, having had a sufficient supply of plutonium for weapons, had no further use of the reprocessing centre. Operated by Orano, formerly AREVA, and prior to that COGEMA (Compagnie générale des matières atomiques), La Hague has nearly half of the world's light water reactor spent nuclear fuel reprocessing capacity. « Deux ingénieurs sont grièvement brûlés à l'usine atomique de la Hague ». Était une réaction à tweet de Reporterre relayant un article relativement médiocre, mais l’énoncé du tweet était particulièrement accrocheur :. Jean-François Augereau, « Le premier colis de déchets radioactifs va quitter la France ». Sellafield. Die Wiederaufarbeitungsanlage La Hague (französisch Usine de Retraitement de La Hague) ist ein Industriekomplex der Cogema-Gruppe im Gebiet La Hague.Der etwa 2,5 Kilometer lange und etwa einen Kilometer breite Komplex erstreckt sich über das Gebiet der fünf Communes déléguées Beaumont-Hague, Herqueville, Jobourg, Omonville-la-Petite und Digulleville in der Commune nouvelle La Hague. Une promenade en minibus permet de compléter son information. Le projet serait conduit en deux étapes : équipement d'un second hall au sein du bâtiment existant EEV (extension d'entreposage des verres) pour être mis en service dès 2017, puis construction d'un nouveau bâtiment comprenant deux halls pouvant être mis en service entre 2018 et 2022 [21]. En bordure de l'usine se trouve le centre de stockage de la Manche. In the past, the antinuclear movement argued that COGEMA would not succeed with reprocessing. « Extension de l'entreposage de déchets à La Hague ». « Inauguration de la nouvelle unité de La Hague ». « Entreposage de déchets nucléaires à La Hague : une enquête publique est ouverte ». Une pollution radioactive au plutonium vient d'être mesurée dans le sol près de l'usine de la Hague. « Greenpeace dénonce les rejets de l'usine de la Hague ». Sylvia Zappi, « Deux fûts radioactifs trouvés au large de la Hague ». les effluents gazeux, qui sont « triés » par des équipements spécifiques, traités si nécessaire, et contrôlés avant d’être rejetés dans l’atmosphère. Il faut d'abord disloquer à l'explosif les blockhaus truffant le terrain, représentant 30 000 m3 de béton [8]. Jérôme Marajda et Isabelle Bigot, « La Communauté urbaine de Cherbourg à la recherche de son second souffle ». It has treated spent nuclear fuel from France, Japan, Germany, Belgium, Switzerland, Italy, Spain and the Netherlands. La construction de l'usine coûte 400 millions de francs [13]. Collective intelligence is a mainstay of Orano. « Areva critiquée pour les déchets radioactifs anciens de la Hague ». Related Searches. En 2012, l'usine achète pour 400 millions d'euros chez ses fournisseurs et investit 480 millions d'euros [152]. Dans les piscines d’entreposage de l’usine de retraitement de combustible usé d’Orano (ex-Areva) de la Hague, environ 10 000 tonnes de combustibles irradiés refroidissent dans l’attente d’être éventuellement retraités, soit l’équivalent de plus de 110 cœurs de réacteurs !